Selon le rishi Patañjali, le yoga est l’arrêt des vagues qui agitent le mental :

योगश्चित्तवृत्तिनिरोधः

yogaś-citta-vr̥tti-nirodhaḥ

Quand le mental est sous contrôle, la conscience-témoin est établie dans sa vraie nature: Éternité, conscience et béatitude.

Sinon, elle est identifiée aux formes reflétées dans le mental: pensées, émotions et corps. Ceci est la source de notre souffrance. Dans cet état, nous ressentons la séparation, la souffrance est alors quasiment inéluctable. Le sentiment de séparation est en lui-même une souffrance. Comme nous ne l’identifions pas clairement, nous projetons ce sentiment de séparation sur tous les manques que nous pouvons percevoir. Nous nous disons : « quand j’aurai telle ou telle chose, je serai heureux ». Avant d’avoir la béatitude éternelle, nous ne sommes jamais durablement satisfaits. Le but du yoga, qui est le but de la vie humaine, est de retrouver la pleine conscience de notre véritable identité en tant qu’ātmā, ou âme divine. Cette reconnaissance de notre vraie nature met fin à toute souffrance psychologique.

Pour sortir de l’illusion et regagner le contrôle du mental, il faut un effort soutenu, avec ferveur, pendant longtemps et sans attachement au résultat.

Patañjali définit une pratique en 8 étapes, l’aṣṭāṅga-yoga, l’ashta (8) – anga (parties) – yoga, dans ce sutra 2.29:

यम नियमाअसन प्राणायाम प्रत्याहार धारणा ध्यान समाधयोऽष्टावङ्गानि ॥२९॥

yama niyama-āsana prāṇāyāma pratyāhāra dhāraṇā dhyāna samādhayo-‘ṣṭāvaṅgāni ॥29॥

  1. Contrôle de soi – yama
  2. Discipline – nyama
  3. Assise – āsana
  4. Contrôle de l’énergie vitale – prāṇāyāma
  5. Intériorisation – pratyāhāra
  6. Concentration – dhāraṇā
  7. Méditation – dhyāna
  8. Extase – samādhi

Pour méditer, il faut se concentrer. A cette fin il faut s’intérioriser, se couper des perturbations des sens. Le contrôle du souffle permet de contrôler la direction de l’attention et permet donc l’intériorisation. Ces pratiques ne sont possibles qu’avec une assise stable et confortable, but des postures. Pour avoir le temps, l’espace et la disponibilité intérieure pour pratiquer, il faut une bonne hygiène de vie avec contrôle de soi et discipline. Telle est la pratique du yoga.